VALIDITÉ DE LA CLAUSE DE SOLIDARITÉ ENTRE NU-PROPRIÉTAIRE ET USUFRUITIER