PAS DE NOMINATION D’UN ADMINISTRATEUR PROVISOIRE DE COPROPRIETE SANS CONSTATATION PREALABLE DE LA NULLITE DU MANDAT DU SYNDIC