Le juge a le pouvoir de rectifier une erreur matérielle affectant l’état descriptif de division