CONDITIONS DE RECEVABILITÉ DE L’ACTION INDIVIDUELLE DES COPROPRIÉTAIRES